VIRGO rejoint LIGO pour une prise de données commune

Le 1er août 2017, le détecteur européen d’ondes gravitationnelles VIRGO a officiellement rejoint les deux détecteurs LIGO des Etats-Unis pour une collecte simultanée de données. La sensibilité du détecteur VIRGO est aujourd’hui suffisante pour confirmer une détection, et ainsi permettre de localiser avec une précision accrue la source des ondes gravitationnelles détectées.

A la fin de cette période d’observation, l’instrument continuera son fonctionnement pendant plusieurs semaines afin d’améliorer encore sa sensibilité et en apprendre plus sur les différents bruits qui limitent actuellement les mesures.

« Aujourd’hui, pour la première fois nous avons un réseau de trois détecteurs de seconde génération, capables de localiser la source d’un signal d’ondes gravitationnelles. C’est une avancée majeure et le meilleur est à venir. La sensibilité des instruments va s’améliorer progressivement tandis que de nouveaux détecteurs vont rejoindre le réseau, ouvrant ainsi des perspectives prometteuses pour l’étude multi-messagers de l’Univers » conclut Giovanni Losurdo (section INFN de Pise) ancien responsable du projet « VIRGO Avancé ».

Lire ici l’annonce complète LSC VIRGO.

 

Image: Vue aérienne VIRGO – ©EGO VIRGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *