Ondes gravitationnelles : première détection conjointe LIGO-Virgo

Localisation OG sources

Les scientifiques des collaborations LIGO et Virgo ont observé, pour la première fois avec trois détecteurs, des ondes gravitationnelles émises lors de la fusion de deux trous noirs. Ce résultat confirme le bon fonctionnement de l’instrument Advanced Virgo, qui s’est joint aux observations des deux détecteurs LIGO le 1er août et dont c’est la première détection. Il ouvre la voie à une localisation bien plus précise des sources d’ondes gravitationnelles. Cette première fait l’objet d’une publication de la collaboration internationale exploitant les trois détecteurs, qui comprend des équipes du CNRS, à paraitre dans la revue Physical Review Letters. Elle sera exposée lors d’un point presse en marge de la réunion du G7-science à Turin.

 

Localisation de la source des ondes gravitationnelles.

En jaune : localisation obtenue avec les deux détecteurs LIGO.

En vert : localisation obtenue en utilisant les données des trois détecteurs (LIGO et Virgo), par une analyse en temps réel.

En mauve : localisation plus précise obtenue après une analyse plus poussée.

© Collaboration LIGO-Virgo

 

GW170814

GW170814

 

Lire le communiqué de presse ici.

La publication complète:

GW170814: A Three-Detector Observation of Gravitational Waves
from a Binary Black Hole Coalescence
B. P. Abbott etal.
(LIGO Scientific Collaboration and Virgo Collaboration)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *